logo

Bise noire sur le canton de Vaud

Depuis le jeudi 5 février au matin une bise noire a balayé le canton de Vaud causant d’importantes congères créant de grosses difficultés sur le réseau routier vaudois. La Protection civile a mis en place un dispositif de Hotline pour répondre aux questions des usagers et appuyer les partenaires dans le cadre de la gestion de cet événement.

Jeudi 5 février 2015, suite aux importantes chutes de neige et à la forte bise qui a soufflé sur le plateau à des vitesses de 50 à 75 km/h, de nombreuses routes ont été interdites à la circulation en raison de la formation de congères, à la chute d’arbres ou d’accident.

Les régions Ouest, Centre et Nord du canton de Vaud ont été particulièrement touchées. Près de 10'000 écoliers dans les régions impliquées ont été mis en congé forcé en raison des problèmes liés aux transports scolaires.

EMCC mobilisé
Dès l’après-midi du 5 février, l’Etat-major cantonal de conduite (EMCC) avec tous les services concernés, a été partiellement engagé et a tenu un poste de commandement des opérations (PCO) ouvert 24 heures sur 24 au Centre de la Blécherette.

Dispositif de gestion des appels
Vendredi 6 février 2015, l’Organisation régionale de Protection civile (ORPC) Lausanne-Est a reçu la mission de mettre en place une hotline. : ce dispositif de gestion des appels (DGA),  testé pour la première fois dans une telle configuration, sera maintenu jusqu’au lundi 9 février à 12h00. L’ORPC Lausanne-Est sera relayée dans cette mission par les hommes de l’ORPC District Morges.
La mise en place d’un tel dispositif avait plusieurs objectifs : informer la population sur l’état de fermeture des routes, renseigner les parents d’élèves sur la fermeture et réouverture des établissements scolaires et décharger les centrales d’alarme 117, 118 et 144 afin que ces dernières puissent garantir leurs missions premières.
Près de 1'000 appels ont été gérés sur l’ensemble des quatre jours pendant lesquels le dispositif a été actif.

Appui AIC
Le détachement cantonal de la Protection civile vaudoise a garanti l’appui de l’aide à la conduite au PCO EMCC de la Blécherette avec une présence de trois hommes de vendredi et de samedi, ainsi que la permanence d’une personne la nuit pour le suivi et la mise à jour des cartes. L’ORPC Lausanne District, quant à elle, a fourni les aides à la conduite pour les journées et les nuits de samedi à lundi.
L’Etat-major de la Protection civile vaudoise (EM PCi) a garanti une présence au PCO de la Blécherette pour la coordination de l’engagement et un appui aux partenaires.
Les ORPC District Nyon, District Morges, Gros-de-Vaud, Moudon et Yverdon ont été sollicitées afin de garantir une permanence dans le cadre du dispositif d’extraction et accueil des personnes bloquées avec leur véhicule. Leurs missions consistaient à garantir l’ouverture dans l’heure d’une structure d’accueil et de mettre à disposition des véhicules de transports de personnes avec chauffeurs. Il s’agissait, dans une telle opération, de travailler en étroite collaboration avec la police, les pompiers et urgence santé.
Validé par l’ensemble des partenaires concernés, ce dispositif sera maintenu pendant tout le week-end, y compris le lundi matin.

Mobilisation de tous les partenaires sécuritaires
Pas moins de 260 personnes ont été engagées chaque jour sur le terrain dans l’opération «bise noire». La Direction générale de mobilité et des routes (DGMR) a engagé 165 personnes, dont 60 collaborateurs d’entreprises privées, avec 70 camions, 20 fraiseuses et 15 chargeuses. Elle s’est employée à maintenir les principaux axes ouverts au trafic puis à déblayer les routes fermées en raison des congères. La Police cantonale avec plus de 20 patrouilles suivant les heures de la journée a pris en charge les événements et accidents (150 accidents en 3 jours) sur l’ensemble du canton avec les Police communales et de retrouver les occupants de plus de 110 véhicules bloqués dans les congères. La centrale d’urgence a renforcé ses équipes pour gérer les appels et engager les moyens. La Protection civile a engagé plus de 70 membres, professionnels et miliciens, au PC, pour la gestion de la hotline et pour la prise en charge des personnes secourues. Le Service de la santé publique a renforcé son dispositif de secours sanitaire avec des ambulances et du personnel de piquet, notamment le détachement poste médical avancé et la Centrale 144. La Direction générale de l’environnement, l’ECA, la Police municipale de Lausanne et la Direction générale de l’enseignement obligatoire étaient également engagés dans le dispositif coordonné.

Retour à la normale
Après trois jours intenses où la collaboration étroite entre les partenaires sécuritaires a permis une gestion maîtrisée des événements, la situation revenait à la normale. Les principaux axes dans les régions touchées par les intempéries sont à nouveau praticables et les écoles ont pu ouvrir normalement le lundi matin.

Incorporation dans un groupe d’alarme

NIP

Lire la suite...

A l'attention des employeurs

Votre collaborateur/trice est incorporé/e comme cadre, comme astreint ou comme volontaire dans la Protection civile vaudoise. Il/elle accomplit de fait une obligation de servir.

Message détaillé

Réforme de la Protection civile vaudoise

Le projet de loi visant à moderniser la Protection civile vaudoise définitivement validé.

Une organisation simplifiée pour plus d’efficience !

Dossier complet

alertswiss

Le portail alertswiss.ch rassemble des informations essentielles concernant la préparation aux catastrophes et aux situations d’urgence en Suisse et le comportement à adopter. C’est un site web qui peut sauver des vies !

En savoir plus