logo

« CIMI INFERNO » : un exercice d’intervention a eu lieu à Vevey pour développer la collaboration civile et militaire.

Scénario : Mercredi 27 octobre 2010, après la fermeture du Centre commercial St-Antoine à Vevey, un engin de chantier, dans le cadre de travaux de fouille dans les sous-sols du bâtiment, a arraché une conduite de gaz et causé une importante fuite suivie d’un incendie.

Sapeurs-pompiers, urgences sanitaires et police sont immédiatement alertés. Arrivent rapidement en appui la Protection civile et Redog. C’est à partir de ce scénario que l’exercice d’intervention 1 :1 « CIMI-INFERNO » s’est déroulé, mercredi soir de 18h45 à 22h00. L’objectif central visait le perfectionnement de la collaboration entre intervenants sécuritaires civils et militaires. Un exercice « CIMI » (civil – militaire) n’est pas chose fréquente. Le lieutenant-colonel Pierre-Alain Masson, Commandant de la Protection civile Riviera-Pays d’Enhaut a été l’organisateur central de cet événement qui a demandé une grande préparation. Mais le résultat est riche en enseignements : c’est un excellent moyen d’exercer la collaboration entre les forces de sauvetage des partenaires sécuritaires. En immergeant les intervenants dans un scénario s’approchant au plus près d’une situation réelle, les intervenants éprouvent les phases d’interventions des partenaires, mesurent les possibilités d’intervention, les moyens engagés et l’importance des processus de collaboration.

Sous la direction du colonel  Herbert Müller (Commandant de l’Ecole d’officiers médecins militaires de Moudon), les forces exercées étaient nombreuses : samaritains, pompiers (Montreux-Veytaux, Riviera, Pléiades et Pèlerin), Protection civile (Riviera - Pays d’Enhaut), armée et Redog (secours des chien de catastrophe). L’Etat-major cantonal de conduite (EMCC) participait à titre d’observateur.

 

Enfin, l’exercice CIMI-INFERNO doit également beaucoup à l’excellente collaboration avec la direction du Centre St-Antoine à Vevey, dont le service de sécurité à participé à l’exercice.

« CIMI-INFERNO » en quelques chiffres :

• 141 personnes mobilisées (représentant 5 partenaires sécuritaires différents)
• 1 poste d’engagement
• 1 poste sanitaire
• 10 véhicules (tonne-pompes, transmissions, transport matériel, berce, …)
• 1 échelle automobile de 30 mètres (pompiers)

Articles liés

Incorporation dans un groupe d’alarme

NIP

Lire la suite...

A l'attention des employeurs

Votre collaborateur/trice est incorporé/e comme cadre, comme astreint ou comme volontaire dans la Protection civile vaudoise. Il/elle accomplit de fait une obligation de servir.

Message détaillé

Réforme de la Protection civile vaudoise

Le projet de loi visant à moderniser la Protection civile vaudoise définitivement validé.

Une organisation simplifiée pour plus d’efficience !

Dossier complet

alertswiss

Le portail alertswiss.ch rassemble des informations essentielles concernant la préparation aux catastrophes et aux situations d’urgence en Suisse et le comportement à adopter. C’est un site web qui peut sauver des vies !

En savoir plus