logo

ORPC Riviera et Pays d’Enhaut: «Quand le Jazz est là…»

Si, pour le plus grand nombre, la collaboration de la Protection Civile avec le Festival de Jazz de Montreux (MJF) se résume essentiellement à la présence des agents de circulation qui orientent les conducteurs vers les parkings de la périphérie montreusienne, peu de gens savent en revanche que l’ORPC Riviera et Pays d’Enhaut est également chargée de coordonner l’ensemble de la sécurité et de l’accessibilité de la manifestation par l’intermédiaire du CECo (Centre d’Engagement et de Coordination).

Dirigé tour à tour par le Commandant de la Protection Civile P.-A. Masson et par le Capitaine Mélikian, Chef opérationnel de Police Riviera, le CECo regroupe une douzaine d’intervenants responsables de la sécurité dans le cadre du Festival de Jazz (police, la gendarmerie, la sûreté, les pompiers, la Santé publique, la PCi, le sauvetage du lac, la sécurité interne du MJF, les VMCV et la Voirie,…). Chaque jour, en fin d’après-midi, les représentants de ces organisations dressent un rapide bilan de la soirée de la veille et prennent toutes les dispositions nécessaires pour assurer un déroulement optimal de la soirée à venir. Lorsque l’on connaît tous les facteurs susceptibles d’influencer  le bon déroulement d’une telle manifestation (le type de programmation, l’affluence prévue, la météo, les effets dus à la consommation excessive d’alcool, la diffusion d’un match de foot, etc.), on devine aisément l’ampleur de la tâche qui incombe à la cellule de coordination.

Comme aime à le rappeler le Commandant Masson, le CECo travaille «en partenariat» avec le Festival. Chaque jour, un responsable du MJF transmet ainsi toutes les informations utiles à la sécurité (horaires des concerts, nombres de billets vendus, invités VIP, etc.). Dans une moindre mesure, le CECo collabore également avec les différents exploitants des bars du MJF qui, même s’ils disposent souvent de leur propre staff, perçoivent parfois le respect des normes de sécurité en vigueur (facilité d’accès, taux d’occupation des locaux) comme un manque à gagner. Avec tact (mais fermeté), les responsables du CECo conseillent alors les exploitants sur les modifications à apporter à leur établissement. Il en va de même avec les normes d’hygiène qui régissent la quarantaine de stands de nourriture et de boissons présents aux alentours du festival.

Parallèlement, le CECo fait également office de centrale téléphonique et centralise dans ses locaux tous les appels d’urgence émanant de la périphérie du MJF. Chaque information est ensuite immédiatement communiquée aux intervenants concernés par l’incident. Afin d’assurer une bonne coordination entre tous les responsables de la sécurité, tous les événements sont également retranscrits sur de grands panneaux d’affichages qui permettent à tous les intervenants d’avoir, en un coup d’œil, la même vue d’ensemble du déroulement de la soirée. Le jour de notre visite, ce journal des événements comptait déjà trois panneaux remplis de diverses informations… et les concerts n’avaient pas encore commencé!

Articles liés

Incorporation dans un groupe d’alarme

NIP

Lire la suite...

A l'attention des employeurs

Votre collaborateur/trice est incorporé/e comme cadre, comme astreint ou comme volontaire dans la Protection civile vaudoise. Il/elle accomplit de fait une obligation de servir.

Message détaillé

Réforme de la Protection civile vaudoise

Le projet de loi visant à moderniser la Protection civile vaudoise définitivement validé.

Une organisation simplifiée pour plus d’efficience !

Dossier complet

alertswiss

Le portail alertswiss.ch rassemble des informations essentielles concernant la préparation aux catastrophes et aux situations d’urgence en Suisse et le comportement à adopter. C’est un site web qui peut sauver des vies !

En savoir plus