logo

Une collaboration inédite pour la Cellule renseignement !

Les services de renseignements ont l’habitude d’avoir une présence discrète. Néanmoins, leur rôle est central – et la Cellule renseignement (Cell rens) mise en activité durant le Sommet de la Francophonie s’inscrit totalement dans cette ligne. Il s’agit de collecter, rechercher et analyser toutes les informations qui pourraient avoir une incidence sur le tissu sécuritaire (identification des dangers et risques potentiels).

Le travail effectué en amont par la Cell rens permet aux partenaires sécuritaires d’être prêts à intervenir si un risque identifié se matérialise. A titre d’exemple, les problèmes d’approvisionnement en kérosène ont été analysés : il s’agissait entre autres pour la Cell rens de déterminer, à titre préventif, jusqu’à quand le dépôt de kérosène de l’Aéroport international de Genève serait indépendant. Ces renseignements pourraient s’avérer précieux en cas de complication au niveau des transports des délégations.

Grâce aux compétences et outils de recherche pointus dont dispose la Cell rens mise effectivement en place depuis le 18 octobre, mais attentive à tous développements de la situation depuis le début de la planification, tout événement inattendu (concernant les délégations, les sites, la météo, le programme du Sommet,…) est analysé et intégré à l’appréciation générale de la situation. «Un renseignement, c’est une notion très précise: il s’agit d’une information qui a été vérifiée et analysée », rappelle Béatrice Schiffer.

Une collaboration exceptionnelle !

Beatrice Schiffer (Etat-major cantonal de conduite - EMCC) est responsable de cette cellule. Elle dresse un constat extrêmement positif : « Nous avons construit une excellente collaboration, chacun apportant ses compétences et ses méthodes de travail, dans un esprit de parfaite complémentarité. Une collaboration entre civils et militaires en situation réelle et de cette envergure est absolument inédite en Suisse. » Les moyens mis à disposition par les partenaires fédéraux et cantonaux en matière de renseignement (connaissances et moyens techniques) sont de premier ordre.

Aide à la conduite : la Protection civile en appui

Dans le cadre du Sommet, la Protection civile a été engagée pour une multitude de tâches. Certains postes étaient sous sa responsabilité, alors que dans d’autres cas, elle est intervenue en appui. C’est donc pour une mission d’appui (aide à la conduite) que deux personnes ont été détachées par la Protection civile de Lausanne-Ville à la Cell rens. Celles-ci ont été responsables, durant toute la mobilisation de la Cell rens, d’introduire des données dans le journal des opérations et de tenir à jour de nombreux tableaux et cartes affichées dans la salle de la Cell rens. Enfin, elles ont apporté leur appui dans le processus de liaison entre les différentes entités (PCO et PCE notamment).

Une quinzaine de personnes constituent cette cellule. Elles proviennent des horizons suivants:

-Etat-major cantonal de conduite (EMCC)
-Service de renseignement de la Confédération (SRC) (évaluation de la menace, réseau rens national)
-Service de renseignement militaire (SRM) (recherche et analyse des informations relatives à l’engagement militaire)
-Spécialistes de la Police cantonale vaudoise (analyse des informations au niveau cantonal)
-Officiers de liaison (détachés aux TOC PCO et PCE)
-Protection civile (aide à la conduite : tenue du journal des opérations et des cartes)

Incorporation dans un groupe d’alarme

NIP

Lire la suite...

A l'attention des employeurs

Votre collaborateur/trice est incorporé/e comme cadre, comme astreint ou comme volontaire dans la Protection civile vaudoise. Il/elle accomplit de fait une obligation de servir.

Message détaillé

Réforme de la Protection civile vaudoise

Le projet de loi visant à moderniser la Protection civile vaudoise définitivement validé.

Une organisation simplifiée pour plus d’efficience !

Dossier complet

alertswiss

Le portail alertswiss.ch rassemble des informations essentielles concernant la préparation aux catastrophes et aux situations d’urgence en Suisse et le comportement à adopter. C’est un site web qui peut sauver des vies !

En savoir plus