logo

Cours de cadres chefs de section 1 2017

Pour la première fois depuis sa refonte, le cours de cadres pour chefs de section s'est déroulé en hiver, à la Maison de Montagne de Bretaye. C'est donc du 20 au 24 mars que 8 futurs chefs de section ont été convoqués avec comme demande, de venir équipés avec des chaussures de ski de randonnée. En effet, pour l'occasion, les exercices qui sont habituellement faits durant le cours se sont effectués à peaux de phoque.

Le matériel de ski (skis, bâtons, peaux et couteaux) et de sécurité (pelles, sondes, détecteurs de victimes d'avalanche) a pu être emprunté à Jeunesse et sport. Il faut dire qu'aucun des candidats n'avaient de matériel pour le ski de randonnée, ni d'ailleurs, d'expérience en la matière.

Le lundi a été consacré aux activités de conduite (prises de décisions et données d'ordres) suivi directement par un exercice pratique où les participants ont dû décider et ordonner les préparatifs à l'engagement (PE) ainsi que le déplacement jusqu'à Villars-sur-Ollon.
Une fois sur place et installés, une petite instruction sur la randonnée à ski à été dispensée afin de préparer l'exercice du lendemain matin.

C'est ainsi donc, mardi matin vers 5h30, que les participants ont mis pour la première fois les skis aux pieds. Après quelques explications techniques nous nous sommes lancés à l'assaut du sommet du Gd-Chamossaire (2112 m, pour environ 400 m de dénivelé à monter).
L'exercice s'est révélé encore plus corsé de par un brouillard assez intense et des pistes fraichement damées et verglacées. La montée, somme toute assez raide, en a fait chuter quelques-uns.
Après une descente également épique et un petit déjeuner bien mérité, les participants ont poursuivi le programme standard traitant de l'instruction et de la gestion de conflit.

Il a fallu attendre mercredi après-midi afin de pouvoir remettre les skis. Cette fois-ci, c'est dans la région de Bretaye que les participants ont dû se déplacer pour des prises de décision sur le terrain. Certains autres thèmes traités ce jour (gestion du stress et gestion des risques) sont venus compléter le panel de compétences des candidats.

Traiter de la gestion du stress et des risques en salle de théorie ou avec de petits exercices est une chose...le vivre en direct en est une autre.

Jeudi, la classe s'est déplacée en direction du col du Gd-St-Bernard. Si la descente à ski à Villars s'est effectuée sous le soleil, notre arrivée en bas du col nous a donné froid dans le dos, au propre comme au figuré.
En effet, c'est une tempête de neige qui nous a accueillis. Au vu des conditions, le chef de classe a laissé les participants choisir. Une moitié de la classe a jugé le risque trop élevé et donc c'est à 4 participants que nous nous sommes mis en route pour un peu plus de 2 heures de montée avec le vent de face.
Les moines et les gens présents à l'Hospice ont été un peu surpris de l'arrivée de notre équipe. Visiblement, la Protection civile ne traîne pas avec elle une réputation aventurière.

Au final, tout s'est bien passé. Les participants ont pu se confronter à certaines limites plus mentales que physiques. Ils ont également pu découvrir un sport qui a toujours plus d'adepte dans notre pays.

L'expérience jugée positive sera donc reconduite en 2019, avec, espérons-le, un peu plus de soleil !

Incorporation dans un groupe d’alarme

NIP

Lire la suite...

A l'attention des employeurs

Votre collaborateur/trice est incorporé/e comme cadre, comme astreint ou comme volontaire dans la Protection civile vaudoise. Il/elle accomplit de fait une obligation de servir.

Message détaillé

Réforme de la Protection civile vaudoise

Le projet de loi visant à moderniser la Protection civile vaudoise définitivement validé.

Une organisation simplifiée pour plus d’efficience !

Dossier complet

alertswiss

Le portail alertswiss.ch rassemble des informations essentielles concernant la préparation aux catastrophes et aux situations d’urgence en Suisse et le comportement à adopter. C’est un site web qui peut sauver des vies !

En savoir plus