logo

Cours chefs de section

Du 1er au 5 juillet s'est déroulé un cours de cadres pour futurs chefs de section. Voici leur récit intitulé "La crème de la crème à Bretaye".

Lundi

0830: rendez-vous au centre de la Protection civile vaudoise à Gollion. Les aspirant chef de section, issus des 4 coins du canton, sont réunis et prêts à amorcer une semaine qui s’annonce haute en intensité et en surprises.

Après avoir fait connaissance et posé les bases de ce qui va devenir une bonne entente et collaboration, les 9 hommes et leurs deux instructeurs préparent et amorcent un déplacement vers le Maison de Montagne de Bretaye. Les hauts de Villars serviront de théâtre aux opérations d’instruction et d’exercice pour la semaine, en immersion complète.

Cette journée traite également de l’instruction de base pour la semaine, le commandement: appréhension du problème, intervention, conduite, donnée d’ordres. Fin de la journée , 2200. Les hommes passent leur première nuit en communauté, les premiers liens se tissent petit à petit.

Mardi

Réveil 0430! Départ pour l’ascension du Chamossaire à 0515 pour arrivée prévue, tous ensemble à 0630 au sommet. Mission: réceptionner une génératrice amenée par hélicoptère afin d’effectuer une réparation sur l’antenne de télécommunication qui a reçu la foudre pendant la nuit. N’a de fictif que le scénario; l’effort à la montée est lui bien réel! Et si tous les hommes n’ont pas la même condition physique, tous sont parvenus au sommet. Bravo!

Après être redescendus au QG, s’être rafraichis et sustentés, la journée ne semble faire que commencer. Au menu encore: leadership et management, exercice de conduite, méthodologie d’instruction et gestion de conflits. Nous atteignons tous nos limites une fois passé le repas; la concentration devient difficile. Si le fou rire s’empare de certains, les objectifs sont néanmoins atteints. Le sommeil n’est pas difficile à trouver; enfin le repos bien mérité.

Mercredi

Une présence féminine pour la matinée nous change un peu. Deux membres de la cellule psychologique vaudoise sont venues nous instruire sur la gestion du stress. La journée se poursuit avec une formation sur le concept sécurité, le baptême du terrain ainsi qu’une mise en pratique du baptême de terrain au travers d’un exercice. À mi-semaine, la progression se ressent. Les données d’ordre deviennent plus fluides et pertinentes, les connaissances du début de semaine sont mobilisées de manière intégrative. La journée se termine avec une instruction sur les plans ORCA.

Jeudi

L’instruction continue à cadence soutenue. La semaine ne fait place à aucun temps mort, et tous s’étonnent de l’intensité du programme. Toutefois, les journées très rythmées, la bonne humeur, et l’implication des instructeurs nous fait (presque) oublier la fatigue et le manque de temps personnel. La journée se déroule sur les thématiques de la planification d’exercice, le concept d’exercice, et la réalisation d’un concept d’exercice.

1300: une mission "top secrète" nous attend. Gonflés à bloc, prêts à s’investir, la troupe se déplace avec célérité (un peu trop – 40 minutes d’avance!) La pression retombe vite lors du briefing: la mission consiste en la réalisation d’un Escape Room. Tous les hommes sont heureux de cette touche récréative, mais qui reste chargée de sens, en lien avec les thématiques abordées dans la semaine. L’exercice est réalisé avec panache, solidarité et efficacité. Ce bon moment note un relâchement après 4 jours intensifs. Le chemin du retour prend du large et permet une découverte non préméditée des aspects bucoliques de la région. Repas fondue et soirée de libre nous permettent de profiter une dernière fois de nos camarades et instructeurs.

Vendredi

La semaine touche à sa fin. Nous abordons en conclusion les aspects liés au feedback et aux qualifications, connaissances qui nous permettront également de comprendre nos propres qualifications qui se déroulent dans la matinée. Tous les hommes effectuent avec efficacité et bonne humeur le repli du matériel, la réalisation du bilan de la semaine, et le journal de notre semaine.

Après un dernier repas passé sur les hauteurs, nous redescendons de l’Olympe afin de terminer la remise en état de préparation du matériel, puis d’être enfin licenciés, après une semaine haute en intensité et riche de bons moments.

Tous sont contents du retour à la vie civile. Mais nous garderons assurément un excellent souvenir de cette semaine, et des compétences que nous nous réjouissons de pouvoir mettre en pratique pour le bien de nos régions, ou de notre canton … Respectivement !

Incorporation dans un groupe d’alarme

NIP

Lire la suite...

A l'attention des employeurs

Votre collaborateur/trice est incorporé/e comme cadre, comme astreint ou comme volontaire dans la Protection civile vaudoise. Il/elle accomplit de fait une obligation de servir.

Message détaillé

Réforme de la Protection civile vaudoise

Le projet de loi visant à moderniser la Protection civile vaudoise définitivement validé.

Une organisation simplifiée pour plus d’efficience !

Dossier complet

alertswiss

La plateforme Alertswiss rassemble des informations essentielles concernant la préparation aux catastrophes et aux situations d’urgence en Suisse et le comportement à adopter.

En savoir plus

Ce site utilise des cookies afin de vous offrir une expérience optimale de navigation. En continuant de visiter ce site, vous acceptez l'utilisation de ces cookies.
Pour en savoir plus sur comment les désactiver, ainsi que sur notre politique en matière de protection des données.